Le cercle d’or en Islande, découvertes inoubliables

 

 

Aux alentours de Reykjavik dont je vous parlait ici, se trouve le « cercle d’or » très famous je dois dire. Le cercle d’or rassemble trois lieux « naturels » d’Islande : Geysir, Pingvellir et Gullfoss, à quelques kilomètres les uns des autres ils sont devenus des endroits incontournables lors d’une visite en Islande. Une fois sur place on comprend vite pourquoi ils sont des incontournables, ces endroits sont des richesses de la nature, des éléments puissants et saisissants comme on en voit rarement, une claque qui fait du bien au moral et aux yeux ! 

Par contre, (parce que parfois dans la vie il y a un mais…) je ne vais pas vous cacher que le cercle d’or appelé le Golden Circle in English, c’est un peu le plan marketing par excellence ! Je déconne qu’à moitié en fait, c’est une « région » où beaucoup de choses sont concentrées et sont à voir, mais pour ne rien vous cacher c’est des endroits très touristiques, prisés des tours organisés, des bus de touristes, devenus des immanquables de l’Islande. Si vous n’aimez pas le monde, préparez vous psychologiquement !  Sinon l’option de s’en moquer, de prendre tout le bon que ces endroits ont a nous offrir et savourer ces merveilles c’est bien aussi. Allé je vous raconte tout en détails ! 

 


 

 

Cercle d’or étape 1 : la faille de Pingvellir

  • Temps de trajet : Reykjavik > Pingvellir 39mn (environ)

Pingvellir est un endroit historique en Islande, par le passé il a été le théâtre d’événements historiques très importants pour le pays. Aujourd’hui il est devenu un lieu hautement touristique, vous pourrez y voir les vestiges du parlement, et le paysage assez singulier. En effet cet endroit est réputé pour sa singularité, des failles sont visibles dans le paysage du à une ouverture de la lithosphère océanique entre les plaques tectoniques nord-américaine et Eurasienne. C’est très technique, mais assez fascinant de découvrir ce que la terre nous réserve, et surtout de pouvoir s’en rendre compte à l’œil nu !

 

 

Ici seul petit regret ( infime face à mon coup de coeur pour l’Islande que je me languis de visiter en été) : se retrouver avec des bus entiers de touristes ! On ne se refait pas, nous on aime pas trop trop beaucoup ça, mais faut faire avec dans ce genre de lieux très réputés. C’est assez logique de croiser d’autres visiteurs nous ne sommes pas les seuls à vouloir voir du pays il faut s’y faire (Christophe Colomb je t’envie !).

Malgré ça on a fait abstraction, on s’est baladés, on s’est isolés, profitant de ce paysage singulier que l’on a pas l’habitude d’observer. Et puis un peu isolés, seuls au monde en contre bas du chemin très emprunté par les touristes, tu regardes en face de toi, le paysage, la nature, l’architecture typique et tu prends la mesure de la chance que tu as de vivre tout ça et d’être ici. Alors j’ai respiré un grand coup, j’ai pris quelques clichés, et j’ai laissé cette atmosphère si particulière, mêlée de notes hivernales, d’amour, de nature s’installer et ça me laisse un très joli souvenir.

Coup de cœur pour ce mélange de couleurs sombres et saisissant de l’eau sur la roche noire, que j’ai photographiée sous toutes les coutures !

 


Cercle d’or étape 2 : Geysir le geyser

  • Reykjavik>Geysir 1h29
  • Pingvellir > Geysir 54mn

Mon titre parle presque de lui même, Geysir veut bien parler de geyser Islandais, et plus précisément du lieu géothermique de Geysir que vous pourrez découvrir pendant votre voyage en Islande. Un seul geyser a donné son nom à tous les autres, et même au plus impressionnant de tous « Strokkur » que vous pourrez observer au milieu (voir photo). Ce lieu aussi est proche de Reykjavik (60km environ) et vaut le détour ! Certes c’est rempli de touristes (décidément ils sont partout ah ah ah) comme vous venus admirer ce spectacle.

Je précise spectacle car le phénomène est assez impressionnant, je ne suis pas certaine de revoir ça un jour alors ça valait bien un petit bain de foule ! Par contre si vous pouvez éviter la station essence/ou boutique/café à côté (je ne sais pas trop comment appeler ça) évitez la ! D’ailleurs vous pouvez toutes les éviter, dans les trois lieux ! Enfin selon moi hein, zéro intérêt, prix exorbitants, un monde fou, bref de quoi s’agacer très vite et avoir une mauvaise image de ce que peut être l’Islande. Petit plus, les cafés sont beaux, mégas instagramables, ok j’avoue !

Finalement, je n’ai que très peu de photos de cet endroit. J’ai quelques vidéos qu’il faudra que je me décide un jour à assembler. Mais je suis restée captivée comme une enfant à attendre que ça jaillisse. Je crois que c’est ce que j’ai préféré, l’attente, l’excitation, se demander quand est ce que ça va se produire… et bam être pris par surprise comme des enfants ! C’est fascinant, puissant, et je crois que j’entends encore le bruit dans ma tête, que je sens encore cette odeur particulière associée à cette petite bruine sur mon visage froid…. Vous l’avez compris je suis nostalgique. 

 


 

Cercle d’or étape 3 : Admirer les chutes de Gullfoss

  • Reykjavik > Gullfoss 1h39
  • Geysir > Gullfoss 10mn

Gullfoss est une cascade aussi appelée la « chute d’or », très impressionnante. C’est en fait une succession de deux chutes d’eau sur la rivière Hvita, c’est vraiment beau et encore plus avec la neige et la glace ça rend l’endroit magique.

L’inconvénient qui enlève un peu de charme de cet endroit c’est la foule (la nana se répète), il y a vraiment beaucoup de monde c’est un endroit très connu d’Islande, donc vous ne serez pas seuls, et il faudra parfois même jouer des coudes pour admirer ou photographier ce spectacle naturel dingue ! Loin de moi l’idée de vous gâcher l’enthousiasme de votre futur voyage, mais je préfère être honnête, que de vous servir des photos photoshopées ou nous sommes seuls au monde, rien de pire pour être déçus à l’arrivée !

 

 

Entre nous, une fois que vous aurez fait abstraction des accrocs du selfie, des hystériques de la gâchette, des malpolis, laissez vous emporter par la magie de cet endroit. J’ai fermé les yeux une seconde pour écouter le bruit de la chute, ressentir le vent et la neige sur mon visage, respirer et apprécier cet endroit à sa juste valeur. C’est l’inconvénient parfois avec la foule, certains oublient qu’ils sont en pleine nature et que nous devrions tous êtres emplis de reconnaissance d’assister à ces spectacles naturels saisissants.

C’est pour ça que nous sommes venus en Islande, pour se laisser surprendre, pour se sentir tout petits face à  des étendues de nature, des phénomènes naturels, des spectacles hors du commun, et je crois qu’on a trouvé une partie de ce que l’on cherchait. À tel point, que j’ai envie de revenir et je ne suis certainement pas la seule. Une partie, parce que oui l’Islande est grande, immense de ce qu’elle a à offrir et j’ai envie de découvrir encore les miles surprises que réserve ce pays, ses différents visages d’une saison à l’autre, aller à la rencontre de ses Islandais qui n’ont jamais quitté leur terre, vivre encore toutes ces choses qu’on a a y vivre.

 

 


 

À faire également à proximité de Reykjavik


S’arrêter voir les chevaux Islandais

Sur la route vous pourrez apercevoir des chevaux Islandais, ces jolies bêtes de petite taille, mais robustes sont très attendrissantes, et les Islandais en sont très fiers ! C’est vrai qu’ils sont beaux, et pas farouches puisque vous pouvez vous approcher et les toucher. Ils viennent surtout chercher à manger, et je les comprends la nourriture en cette période a l’air bien pauvre !

Moi il me font penser au pottocks du Pays Basque (vous comprendrez si vous êtes déjà venus ici, sinon ce mot sera du chinois pour vous!). Et comme l’histoire dit que les Basques sont allés chasser la baleine en Islande, peut être qu’ils ont ramené cette race de chevaux ici, allez savoir ! D’ailleurs pour la petite histoire une loi très ancienne abrogée il y a peu autorisait les Islandais à tuer des Basques dans la région des fjords de l’ouest. Mais depuis on est réconciliés !

 

 


Village de Skalholt

  • Gullfoss > Skalholt 35mn

Il paraît que si vous êtes dans le coin il est intéressant de faire un saut au village de Skalholt. C’est une petite ville, mais qui est tout de même très importante dans la vie Islandaise avec grande place dans son histoire, politiquement presque au même titre que Pingvellir. L’église au milieu de rien a l’air vraiment mignonne, et le paysage parait vraiment dépaysant. Nous n’avons pas eu le temps d’y faire un saut, mais vous m’en direz peut être des nouvelles. (C’est sur le chemin).

 


Un bain chaud au Secret Lagoon

  • Gullfoss > secret lagoon 31mn
  • Reykjavik > Secret lagoon 1h23

Alors si vous préparez votre voyage ou si vous en revenez, vous avez surement entendu parler du Blue Lagoon, ce lagon bleu à l’eau chaude qui en fait rêver plus d’un… Comme nous avions peu de temps sur place et pour concentrer nos activités nous avons préféré tenter le « Secret Lagoon » plutôt que le Blue lagoon, à priori plus grand, plus cher et plus touristique. Le « Secret Lagoon » nous tentait bien puisque nous avions déjà fait un petit saut dans une source d’eau chaude super chouette lors de notre randonnée on se disait que ça compléterait bien.

L’endroit est chouette, il y avait du monde, mais ça restait raisonnable, comme le prix de l’entrée qui reste abordable contrairement au Blue Lagoon où l’entrée me paraissait hors de prix. L’expérience est chouette, je regrette tout de même l’eau bleu bleu du Blue Lagoon qui paraît dingue (est ce que photoshop serait passé par là ?). On tentera surement l’autre la prochaine fois, j’aurai alors un point de comparaison. Le Secret Lagoon est proche des autres points d’intérêt c’est là le gros avantage.

Que vous conseiller entre les deux ? À vrai dire je ne sais pas trop, n’ayant testé que le Secret Lagoon, peut être que l’expérience est plus dépaysante au Blue, mais à certaines périodes de l’année je pense qu’il y a vraiment un monde fou… Des retours d’expériences peut-être ?

 

 


 

Voilà pour le cercle d’or et ses points d’intérêts. Vous l’avez compris l’aspect touristique de ces étapes m’a un peu déçue, je regrette l’Islande déserte dont je rêvais, mais existe t-elle vraiment? Je garde en mémoire tout le bon, ces jolis souvenirs si singuliers, ces endroits, ces ambiances nouvelles pour moi et cette nature insaisissable. Parce qu’on a beau être un, deux, cent ou miles spectateurs, elle est insaisissable, belle, majestueuse et infiniment grande.

  • Les paysages à couper le souffle (Gullfoss)
  • Les nouvelles expériences (bains d’eau chaude, secret lagoon)
  • Les richesses et mystères de la nature (Geysir & Pingvellir)
  • L’environnement enneigé merveilleux et cette lumière qui s’y reflète..
  • L’accessibilité depuis Reykjavik
  • La facilité d’accès aux lieux notamment si vous avez des enfants, ou également pour les personnes handicapées : le côté touristique a du bon, de nombreuses rampes d’accès, passerelles ont étés mises en place pour faciliter l’accès aux points de vue de certains endroits (Gullfoss, Geysir).
  • Faire un stop pour voir les petits chevaux.

Notre escapade en Islande est presque terminée, je vous donne rendez-vous pour deux derniers articles sur Vik et les plages de sable noir, puis pour un article sur la région des glaciers et le lac populaire Jökulsárlón. Mon récit Islandais est long, mais il y a tellement à dire sur cet endroit et ses miles choses à faire ! La boulimique de paysages, d’activités, balades que je suis reste frustrée de ne pas avoir pu en faire plus. Plus, toujours plus… Non, apprendre à apprécier le moment, ce que l’on a et se nourrir des jolis souvenirs, de ces moments et endroits merveilleux que l’Islande nous a offert, en attendant le prochain voyage.

À très vite,

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *