Mulhouse

Mulhouse ? Mais, mais, mais qu’est-ce que tu vas bien faire là-bas ? Vous avez tous eu ou enfin une grande partie d’entre vous la même réaction d’étonnements et d’incompréhension, avec en prime une drôle de tête pas vraiment sexy. Sauvée j’avais une bonne excuse, je n’avais pas à vous avouer que c’était un choix délibéré.

Non, non, non j’ai juste eu la bonne idée de choisir une licence qui, en France n’existe qu’à Mulhouse.

A vrai dire je crois moi non plus qu’à ce moment précis je n’avais pas trop idée dans quoi je m’embarquais. Aller du Sud-ouest de la France au nord-est, traverser l’hexagone je crois que je ne m’étais pas tellement rendu compte.Tel un cauchemar qui vous hante chaque nuit, je n’oubliais pas vraiment toutes ces mises en garde, ces « on-dit » et ces rumeurs sur le nord, sur Mulhouse (je suis très douée pour exagérer). Mais j’y suis allée, oui oui je l’ai fais j’ai pris ma valise, toute ma garde robe (enfin presque) et me voilà partie.

Vous n’en reviendrez pas, mais je suis en route le coeur lourd certes, mais pleine d’espoir de trouver à Mulhouse des choses cool, des gens beaux, classes, heureux, sympas, des boutiques originales et de bons restaurants. Alors, voilà j’ai quelques mois pour contredire toutes ces mauvaises langues et me prouver à moi-même qu’ici ça peut être sympa.N’espérez même pas une seconde me laisser seule dans mon délire, je vous embarque avec moi. Nous allons découvrir LE nord et ses bons côtés (oui oui vous avez bien lu), et puis après tout Mulhouse sera peut-être un jour The place to be

10 thoughts on “J’ai atterri à Mulhouse, préambule.”

  1. Tiens, ça me rappelle quelque chose : j’ai moi même fait un voyage similaire de Barcelone à Mulhouse, pour cette même licence. Cela fait maintenant plus de 2 ans que je suis ici. Comme quoi 😉

  2. Hello, c’est marrant que tu aies décidé de venir à Mulhouse, j’y ai vécu et y ai fait mes études, mais je l’ai quitté, parce que je trouvais l’ambiance vraiment frustrante, voire énervante. Il y a quand même pas mal de choses mises en place à disposition pour les étudiants au niveau culturel (Stéphanie du commentaire précédent a quasiment tout cité 😉 ). Si tu veux un coin sympa pour bien dîner entre amis ou si ta famille venait te rendre visite, il y a le LC2 Café qui propose de délicieuses salades, des moules frites ou encore des tartes flambées pour rester dans le contexte alsacien (je dis ça, parce que c’est un de mes restos préférés de la ville). Même si je passe mon temps à critiquer Mulhouse, je préfère te dire que tu es tombée pile poil sur la bonne ville pour les marchés de Noël :D. (sans compter l’accès facile pour visiter d’autres villages ou grandes villes comme Strasbourg ou Bâle)!

    1. Hello, hello. Merci pour ce gentil commentaire. En effet il me tarde beaucoup les marchés de Noêl et de visiter les villes des alentours que je n’ai pu encore aller voir. La tarte flambée est un délice et a eu raison de moi. C’est marrant le début de ton commentaire je n’ai pas choisi déliberemment Mulhouse en fait, je fais une licence unique qui n’existe qu’ici en France donc je n’ai pas eu le choix alors je me suis dit qu’il valait mieux prendre que le positif de cette ville qui n’est pas la pire en France mais je comprend qu’on ne puisse pas aimer 🙂 Bonne soirée à toi et à bientôt j’espère

  3. bonsoir,
    ya aussi une foule d’association toutes plus incroyables…un tissus associatif « qu’y disent » pour une impression c’est plutôt le contraire, quelle étoffe ! on trouve de tout…
    Et je raconte pas les nombreuses ballades à faire aussi bien du coté « outre Rhin » que des sentiers de montagne super entretenue et balisé, un ours ne s’y perdrais pas.
    Mulhouse c’est la croisé des Romains tous le monde le vie ici d’une manière ou d’une autre, une bonne demie heure de Fribourg une bonne demie heure du Territoire de Belfort (créer par des alsaciens) à moins d’une demie heure de la suisse et Mulhouse c’est déja les contreforts du Jura, Mais oui Madame….
    Des personnages célèbres à n’en plus finir, des contes typique, que dire ? il ne suffira pas d’une vie pour etre Alsacien mais Mulhousien rien ne pourra vous barrer le chemin, alors bienvenue sur ces terres quelles deviennent votres….
    Et que les vents de la n’intérieur souffle sur votre séjours

  4. Chère Tumorapa (chouette pseudo, en passant),

    Exilée à Bruxelles comme Stéphanie, depuis voilà 7 ans, je peux te dire que Mulhouse me manque. Plein d’idées, en vrac :

    – je vais rebondir sur la paraphrase que Morgan a utilisée, à savoir le Manchester français. Eh oui, on oublie souvent que Mulhouse a un passé industriel hyper intéressant. Je me souviens avoir adoré sillonner le Mulhouse industriel quand j’ai dû faire une pige pour l’Alsace. C’est dans la Cité qu’ont été testés les fameux carrés mulhousiens, très novateurs à l’époque. Il existe des guides, très bien conçus, qui proposent des balades dans Mulhouse (dans le Rebberg, dans le quartier de Dornach, entre autres). Sinon le site DMC vaut le détour. Des événements, artistiques notamment, s’y organisent de plus en plus ;
    – le grand marché qui se tient plusieurs fois par semaine ;
    – le cinéma Bel-Air qui propose des films d’art et d’essai ;
    – le Bar l’Aventure (auquel je ne suis jamais allée…) a l’air de proposer une chouette programmation musicale…
    – les théâtres, nombreux ;
    – le festival « Scènes de rue », qui a lieu au mois de juillet…

    Et puis Mulhouse, même si elle est la ville française la plus éloignée de la mer (OK, gros bémol!), est au pied des Vosges et à 2 pas de Bâle et de Freibourg.

    Pour les restos, d’autres répondront mieux que moi, mais ça ne manque pas!

    Il ne faut pas se fier à ce que disent les gens, parfois un peu trop dénigrants à l’égard de Mulhouse, surtout lorsqu’ils se basent sur l’image qu’en renvoient les médias. Quand on a moins de choix, ça oblige à être plus créatif, plus curieux.

    Je te souhaite de faire de chouettes rencontres!

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire Léa, c’est une mine d’informations géniales que je vais m’empresser de mettre en « pratique ».
      En effet la mer me manque (venant du sud-ouest de la France le changement est bien là ) mais je prend les bons côtés de Mulhouse et essaie d’aller vers le positif, vers ce que cette ville a à m’offrir et pour le moment je ne suis pas déçue! Après tout chez moi on a pas de beaux marchés de Noël ! Je crois que vos commentaires vont contribuer à de nombreuses nouvelles surprises et rencontres j’ai hâte ! Toujours accompagnée de mon appareil photo je ne manquerai pas de prendre pleins de photos et de rédiger de beaux articles !
      Encore merci et bonne journée,

      à bientôt
      Céline ( Ca y est vous m’avez eu !)

  5. Sois la bienvenue à Mulhouse, Tumorapa !

    Merci à Stéphanie d’avoir déjà jeté un « pavé » dans la mare 😀

    Elle a omis de parler du zoo, mais il vaut vraiment le détour, en particulier au printemps pour la photo. Encore que les animaux sous la neige peut avoir vraiment son charme. Il n’y a de toute façon pas de saison pour s’y rendre, surtout que tu as une chouette forêt à côté, avec le Parc Wallach qui l’est tout autant, ainsi qu’un centre hippique. Il est peut-être préférable d’avoir une voiture pour t’y rendre mais c’est bien desservi en bus. A faire en famille ou des amis ! Le zoo se situe dans la zone la plus bourgeoise de Mulhouse le Rebberg ; tu y trouveras un dédale de rues charmantes.

    Bon séjour à Mulhouse !

    P.S : Autre concept intéressant pour apprendre à connaître le Manchester Français : les Greeters.

    Je n’ai pas encore essayé mais il paraît que c’est vraiment bien !

  6. Mulhouse, et l’Alsace plus généralement, ce sont des endroits qui méritent d’être connus.
    Je viens de là, et j’ai eu le cœur encore plus lourd lorsque j’ai à mon tour dû quitter la région pour aller vivre encore plus au Nord et dans un autre pays par dessus le marché (mais Bruxelles est un endroit également merveilleux où vivre).
    Si tu y vas en tant qu’étudiante, je te conseille de traîner dans le, certes petit, mais hyper vivant, quartier de la rue de l’Arsenal. Tu y trouveras quelques bars sympa et une population créative et chaleureuse.
    Puis, il y a un beau complexe pour faire du shopping au centre ville, entièrement piéton qui part de la rue du Sauvage, jusqu’à Porte jeune.
    Il y a également quelques parcs, dont le parc Salvator, où les familles du quartier du Nordfeld aiment y déambuler (j’y ai beaucoup joué en tant qu’enfant, les souvenirs sont réellement plaisants).
    A la sortie de Mulhouse, il ya un grand complexe cinéma: le Kinépolis. C’est un endroit où tu y découvriras toute sortes de films, du blockbuster au petit film d’auteur (parfois) en dolby surround et/ou en 3D.
    Puis, dans le quartier du nouveau bassin, il y a La Filature. Cet endroit est un haut lieu de la culture en Alsace. Sur sa scène se jouent les productions de l’Opéra du Rhin et du Ballet du Rhin.. Parfois, des mises en scènes moins exigeantes permettent à ces œuvres d’être jouées au Théâtre de la Sinne (rue de la sinne), cadre plus traditionnel et consciencieusement entretenu.
    En tant qu’étudiante, n’hésite pas à te renseigner sur la carte Culture également. Elle te permettra d’obtenir des places d’opéra pour moins de 10 euros ! Je les ai toutes achetées à l’époque où j’étais étudiante ! Grâce à celà, j’ai élargi ma culture 😉 Mais depuis, je n’ai plus aucun tarif préférentiel, et je dois avouer qu’à 70euros la place, ça fait des années que je n’ai plus mis les pieds à l’opéra….
    Bon, j’arrête là, mais je pourrai encore t’en raconter des tonnes d’anecdotes, et te décrire des milliers d’endroits.
    Tu peux tjs m’envoyer un mail, si jamais, je serai ravie d’y répondre !

    Et petit défi, pour te faire découvrir une « face cachée de la ville »: passe le bonjour au Klapperstein de ma part 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *